Archive for the ‘Non classé’ Category

Fusil à micro-ondes

Quentin Destieu, installation, four micro-ondes recyclé, bois, aluminium, 2018

Photographies de Luce Moreau pour l’exposition Master/Slave dans le cadre du festival GAMERZ 2018 à la Galerie des Grands Bains Douches de la Plaine, Marseille

 

Le fusil à micro-ondes est une arme à énergie dirigée, destinée à brouiller toute machine électronique se trouvant à sa portée de plusieurs mètres.
Fabriqué à partir d’un four à micro-ondes désossé, c’est une arme « de liberté » et de défense contre les dérives totalitaires des systèmes électroniques, du téléphone portable à l’écran publicitaire en passant par la caméra de surveillance jusqu’au drône militaire.

Maraboutage 3D

Quentin Destieu, installation, impression 3D, tissu, laine de mouton, 2017

Maraboutage 3D - Quentin Destieu - 2017.6

Maraboutage 3D - Quentin Destieu - 2017.5

Maraboutage 3D - Quentin Destieu - 2017.8

Maraboutage 3D - Quentin Destieu - 2017.9

Maraboutage 3D - Quentin Destieu - 2017.10

Maraboutage 3D - Quentin Destieu - 2017.11

© Yohann Gozard
© LuceMoreau

Cette série de poupées Vaudou à taille humaine représente Bre Pettis, un des inventeurs américains de l’imprimante 3D. Ce dernier, après avoir largement profité de la collaboration de la communauté Open Source pour développer son projet, l’a breveté et en a fermé le code dans une optique d’enrichissement capitalistique.

Ici, Quentin Destieu retourne la machine contre son propriétaire légal en réalisant une série de bustes déformés, sorte de maraboutage digital. Cette œuvre est également une condamnation du fonctionnement techno-libéral, qui en agissant de la sorte, fait voler en éclats les utopies libertaires de la cyber-communauté : partage, liberté, autonomie. (Martine Michard)

http://neural.it/2018/04/maraboutage-3d-printing-moral-voodoo-dolls/

Le fichier 3D original de Bre Pettis est réalisé par Polhemus sous license Creative Commons
Remerciements : Héba Meffre pour le travail de couture et Sarah Hyenne

A coeur ouvert

Quentin Destieu, installation, composants électroniques, bois, verre, 2017

A Coeur ouvert - Quentin Destieu - 2017.1

A Coeur ouvert -Quentin Destieu

A Coeur ouvert - Quentin Destieu - 2017

A Coeur ouvert - Quentin Destieu - 2017.5

A Coeur ouvert -Quentin Destieu -1- 2017 - V

© Yohann Gozard
© LuceMoreau

Agrandie à échelle humaine, l’architecture du premier – et dernier – micro-processeur dessiné par la main de l’Homme, le intel 4004 (1972) prend, dans cette scénographie, la mesure de son aura mythique. Du fait de leur complexité, tous les processeurs qui suivirent furent produits par des programmes informatiques. En renouant avec un savoir-faire humain, confisqué en quelque sorte par les machines, l’artiste révèle un réseau basé sur la commutation électrique de plus de 2300 transistors, habituellement invisibles à l’œil nu.
Il donne à voir une partie cachée des systèmes qui gèrent aujourd’hui nos vies, leur temporalité… et invite à considérer l’archéologie de ces nouveaux médias. (Martine Michard)

http://we-make-money-not-art.com/an-open-heart-surgery-of-the-legendary-4004-microprocessor/

Réalisé avec l’aide du DICREAM.
Remerciements : Grégoire Lauvin, Sylvain Huguet, Bastien Vacherand

S-QRC

Sylvain Huguet, dessin au sol, chaux, site web, 2017

056_090961b_gozard_web

© Yohann Gozard

“CO-MUTATIONS” 12ème Parcours d’art contemporain en vallée du Lot, présenté par la Maison des Arts Georges et Claude Pompidou, du 2 juillet au 3 septembre 2017 www.magcp.fr (Photographie : Yohann Gozard ©)

© Yohann Gozard

054_090321_gozard_web

© Yohann Gozard

053_090317_gozard_web

© Yohann Gozard

 

 

Un QRcode est un type de code- barre dont le contenu peut être décodé rapidement par un smartphone. L’artiste dessine au sol un QRcode actif à échelle du paysage et associe ainsi les environnements réels et virtuels : la nature et l’internet, le land art et l’art numérique, dans une relation de cohabitation plutôt que de confrontation. Le dessin peut être scanné et renvoie vers  un site web : http://s-qrc.org

« L’idée est de jouer avec le temps, celui de la nature qui change, qui pousse et le temps de l’internet, des technologies. J’interviens dans la nature à la manière d’un street-artiste et je pose un dessin graphique et identifiable par tous, symbole d’une culture populaire actuelle, comme une signature. »

Machine 2 Fish V2

Quentin Destieu, Sylvain Huguet, exosquelette pour poisson rouge, 2016

Machine2fishV2 (6)

 

Machine2fishV2 (9)

 

Machine2fishV2 (8)

 

Machine 2 Fish V2

 

 

Machine 2 Fish est une installation artistique utilisant un système expérimental robotisé qui traduit les mouvements d’un poisson rouge vivant, dans la locomotion physique d’un robot.
Il s’agit de permettre à un poisson rouge de se déplacer dans un univers terrestre grâce à cette prothèse. Le but est de créer un système pseudo-intelligent, liant le poisson et la machine dans un dispositif autonome faisant référence aux cyborgs et au domaine de la science-fiction.
Ce projet est né en 2010 dans le cadre d’une résidence avec le soutien de M2F Créations/ Lab GAMERZ, la version 2016  embarque un nouveau système de capteurs et de programmation informatique capable de répondre au plus près aux exigences du poisson.

Programmation Grégoire Lauvin
Remerciements : Ivan Chabanaud, Romain Senatore

Volks Zahnbürste – La brosse à dents qui chante l’internationale

Quentin Destieu, installation, 2016

Volks Zahnbürste

 

Volks Zahnbürste n

 

 

 

Qui n’a jamais eu l’impression d’entendre une mélodie en utilisant une brosse à dents électrique ou d’essayer de générer un rythme de brossage entrainant ?
Le signal sonore de l’Internationale Communiste est transmis à la brosse à dents et interprété par la vitesse de rotation du moteur.
Objet connecté, la brosse à dents augmentée permet de diffuser l’Internationale communiste par vibrations au plus près de l’individu en passant directement par la racine de ses dents.
Cette expérience interroge les rapports de proximités et d’intrusion entre corps humain et nouvelles technologies. Elle questionne la notion de collectif dans ce monde de consommation individualiste.

Lien vers l’article de Ewen Chardronnet et le tuto pour Makery

Gold Revolution

Quentin Destieu, installation, 2015

gold-revolution

gold-revolution3

gold-revolution1

gold-revolution2

gold-revolution4

© LuceMoreau

Gold Revolution est une installation présentant un petit laboratoire de chimie, qui permet d’extraire l’or contenu dans différents déchets de matériel informatique et de le ramener à sa forme originelle de pépite. L’installation propose d’accélérer le processus de dégradation naturelle de ces détritus grâce à l’utilisation de différents acides et produits chimiques. Elle renvoie l’image d’un monde dans lequel la valeur de l’informatique serait restreinte à son poids en métaux précieux, laissant imaginer l’avènement d’un futur apocalyptique dans lequel la société reprendrait sa forme primitive dépourvue de technique. Gold Revolution relocalise en France le travail dangereux et polluant de récupération des métaux précieux lié au retraitement de nos déchets informatiques effectué dans des pays en voie de développement. Cette installation questionne les pressions géopolitiques, écologiques et économiques générées par notre société hyper-industrielle. Elle exprime la volonté de reconquérir des savoir-faire indispensables au développement de l’être humain en sortant de la virtualisation globale liée à la propagation du “tout numérique”.

 

Refonte

Quentin Destieu, Sylvain Huguet, 2014-2015

festival acces disnovation Pau 2014

Yohann Gozard

Refonte v2

refonte

refonte (1)

harpon

Refonte est une série de pointes de lances et d’armes rudimentaires réalisées à partir de différents matériaux récupérés sur des déchets d’équipements électriques et électroniques.
Les déchets métalliques sont ensuite fondus puis coulés dans des moules, reprenant ainsi les techniques millénaires de la fabrication d’armes primitives, composées d’alliages de cuivre, d’aluminium et d’or.
Entre archéologie contemporaine et geste anachronique, ces armes proposent une refonte de nos sociétés industrielles, une évocation post futuriste nous rappelant la fragilité de nos systèmes et l’implication guerrière de l’humanité.

Ces armes suggèrent un changement radical de direction, transformer notre technologie en un outil primitif, plaçant l’homme devant sa nature première, plongeant ainsi le citoyen dans l’âge de bronze, dans une « guerre technologique » contemporaine féroce.

Le café des cosmonautes

Quentin Destieu, Sylvain Huguet, installation / performance, 2014

gelules-cafe (5)

gelules-cafe (3)

gelules-cafe (4)

gelules-cafe (1)

Partant de l’idée reçue que pour créer de l’innovation il faut pouvoir augmenter ses capacités grâce à des produits dopants.
Partant de l’utopie de miniaturisation ou virtualisation de la nourriture et de la fabrication de capsules.

Partant de l’idée que prendre le temps de boire un café fait perdre de l’argent à votre entreprise.
Les artistes du collectif Dardex montent un laboratoire de chimie permettant de fabriquer des gélules de caféines.

Chaque gélule contient l’équivalent de 6 ou 7 cafés.
Le processus de réduction par évaporation et filtrage permet d’isoler une poudre riche en caféine qui est ensuite encapsulée.
Prés de 180 gélules ont été produites et testées lors de la Fête de 01 organisée par le Labomedia à Orléans.

G-Man – Le miroir situationniste

Quentin Destieu, Bastien Vacherand, installation interactive, 2014

G-man

 

G-man1

 

 

 

G-Man le miroir situationniste est un dispositif qui invite le spectateur à entrer dans le corps d’un avatar 3D grâce à un casque d’immersion.
Le spectateur se retrouve face à un miroir qui traduit en temps réel les mouvements de son propre corps.
Le miroir n’est pas seulement un reflet d’une enveloppe corporelle virtuelle, il prend son autonomie en énonçant un discours de 1960 issu du manifeste de l’Internationale Situationniste, à l’instar de ce manifeste, le dispositif permet à tout un chacun d’entrer pour le temps d’une expérience dans la peau d’un situationniste. L’installation propose la libération du jeu contre les loisirs passifs : l’objectif est la libération de l’individu passant du statut de consommateur à celui d’artiste utilisant les technologies comme outils de création.
Cette installation a été réalisée en 2014 au Lab-GAMERZ d’ Aix en Provence.

« Quelles sont les perspectives d’organisation de la vie dans une société qui, authentiquement, réorganisera la production sur les bases d’une association libre et égale des producteurs ? L’automatisation de la production et la socialisation des biens vitaux réduiront de plus en plus le travail comme nécessité extérieur, et donneront enfin la liberté complète à l’individu. Ainsi libéré de toute responsabilité économique, libéré de toutes ses dettes et culpabilités envers le passé et autrui, l’Homme disposera d’une nouvelle plus-value, incalculable en argent parce qu’impossible â réduire à la mesure du travail salarié : la valeur du jeu, de la vie librement construite. L’exercice de cette création ludique est la garantie de la liberté de chacun et de tous, dans le cadre de la seule égalité garantie avec la non-exploitation de l’homme par l’homme. La libération du jeu, c’est son autonomie créative, dépassant l’ancienne division entre le travail imposé et les loisirs passifs. » (Le 17 mai 1960. Extrait du manifeste de l’internationale situationniste)

Opération Pièces Jaunes

Quentin Destieu, Sylvain Huguet, installation, 2013

opjweb

DSC_0013

DSC_0044

© LuceMoreau

Opération Pièces Jaunes est une série de pointes de flèches réalisées à partir de centimes d’euros.

Les pièces de 1, 2, 5, 10, 20 et 50 centimes ont été fondues puis coulées dans différents moules, reprenant ainsi les techniques millénaires de la fabrication d’armes primitives, composées d’alliages de cuivre, acier et aluminium.
Entre archéologie contemporaine et geste anachronique,  cette opération stratégique de dévaluation apparente, propose de changer notre monnaie en un outil strictement utilitaire.
Cette transformation tente de rendre à notre menue monnaie  sa suprématie, replongeant le citoyen dans l’âge de bronze, opposant l’état de nature à l’état social, dans une « guerre économique » contemporaine et féroce.

Mon ordinateur commence à fumer

Quentin Destieu, Sylvain Huguet, installation, 2012

Dardex - Mon Ordinateur Commence A Fumer - Safran - Amiens 2016

 

Mon ordinateur commence à fumer2

 

my computer just started to smoke

© Luce Moreau

 

 

« Rongé par les virus, ce malheureux PC a le CPU et le GPU qui chauffent. À force d’explorer un Internet contaminé par les pop-up et les programmes malveillants, mon ordinateur est devenu physiquement accro à la nicotine. On lui a donc offert un narguilé. »
Faisant référence à une forme d’animisme informatique, les deux artistes du collectif imaginent leur ordinateur comme un organisme vivant : l’installation présente un ordinateur transformé en aspirateur, inhalant la fumée issue d’un narguilé au gré des variations de température de ses processeurs.
Un programme informatique spécialement développé pour « lui » explore l’univers mercantile d’un web composé essentiellement de publicités et propose d’ouvrir une fenêtre sur ce monde virtuel oscillant entre liberté et contrainte.

Cette installation est le fruit d’une résidence M2F Créations.

Le Faussaire

Quentin Destieu, Sylain Huguet, Grégoire Lauvin, installation robotique, 2011

the forger

 

the forger

 

the forger

© Luce Moreau

 

 

À l’heure où les foules hystériques envahissent les galeries et les expositions d’art contemporain, à la recherche du moindre souvenir ou artefact qu’elles pourraient glaner.
À l’heure où les artistes autistes et paranoïaques se complaisent dans l’isolement et la méditation, le collectif Dardex et Grégoire Lauvin imaginent un dispositif robotique qui vient satisfaire ce public insatiable et avide de consommable et qui désengage les créateurs de leurs responsabilités sociales. Le Faussaire est un robot interactif qui permet aux spectateurs de repartir avec l’autographe d’Andy Warhol.

Cette installation a été réalisée avec le soutien de M2F Créations.

Machine 2 Fish

Quentin Destieu, Sylvain Huguet, Romain Senatore, installation robotique, 2010

machine 2 fish

 

machine 2 fish

© Vera Batozska

machine 2 fish

© Luce Moreau

 

 

Machine 2 Fish est une installation artistique utilisant un système expérimental robotisé qui traduit les mouvements d’un poisson rouge vivant, dans la locomotion physique d’un robot.
Il s’agit de permettre à un poisson rouge grâce à cette prothèse de se déplacer dans un univers terrestre, le but est de créer un système pseudo-intelligent, liant le poisson et la machine dans un dispositif autonome faisant référence aux cyborgs et au domaine de la science fiction.
Cette installation a été réalisée dans le cadre d’une résidence avec le soutien de M2F Créations.

Programmation : Ivan Chabanaud et Grégoire Lauvin

Psychotik Room

Quentin Destieu, Sylvain Huguet, Romain Senatore, interactive installation, 2009

psychotik room

 

psychotik room

 

psychotik room

 

 

 

Psychotik Room est une installation interactive dans laquelle le spectateur est immergé dans une chambre d’isolement psychiatrique par le biais d’un casque d’immersion 3D.
Grâce à des capteurs de mouvements et un capteur de pulsations cardiaques, l’environnement 3D et l’univers sonore sont modifiés en temps réel, en fonction du comportement du spectateur.
Cette installation établit une relation entre les nouvelles technologies et l’isolement social de l’individu. Elle questionne la fragilité du corps humain face au monde actuel, dans un univers hospitalier stérile, se référant à l’esthétique des films d’horreur. Cette installation propose au spectateur un moment d’enfermement et de méditation, dans un univers 3D modifié sous les pressions corporelles.
Psychotik Room (V2) est une installation développée dans le cadre d’une résidence d’artiste à l’ECM Kawenga de Montpellier en mars 2009, avec une aide à la création multimédia de la région Languedoc-Roussillon.

Programmation : Ivan Chabanaud, Julien Marro-Dauzat

Chantier

Quentin Destieu, Sylvain Huguet, Romain Senatore, installation generative, 2009

chantier

© Luce Moreau

chantier

© Luce Moreau

chantier

© Luce Moreau

 

 

Chantier est une installation, fonctionnant sur le principe d’un papier peint numérique, génératif. Les artistes du collectif Dardex-Mort2Faim, se retrouvent ici dans la peau de maçons, construisant de façon perpétuelle et aléatoire, des murs de briques. Cette installation propose, avec humour un regard, sur la place de l’artiste dans la création contemporaine.

Programmation : Jankenpopp

Planète de singes

Quentin Destieu, screen printing and video, 2010

planet of apes

 

planetof apes

 

planetof apes

 

 

 

Reprenant à son compte une certaine esthétique pop et en particulier celle du jeu vidéo, Quentin Destieu pense ses pièces comme un ensemble iconographique de paraboles contemporaines traitant des aliénations sociétales du monde post-moderne.En présentant des impressions sur papier buvard du personnage virtuel Donkey Kong, l’artiste joue sur l’ambiguïté de leurs propriétés et de leur usage présumé. Il gomme les frontières pénalement érigées entre addiction légale et illégale, et pointe, en creux, l’abîme qui s’insinue, comme un ulcère, au plus profond de l’individu contemporain rigoureusement normalisé.  (Clémence Agnez)

Les sérigraphies ont été créées durant une résidence réalisé à Tchikebe (Marseille).

Urban Proof

Quentin Destieu, Sylvain Huguet, Romain Senatore, installation interactive, 2008

urban proof

© Manuel Braun

urban proof

 

urban proof

 

 

Urban Proof est une installation vidéo dans laquelle les spectateurs sont immergés par le biais d’un écran géant et de lunettes anaglyphes dans un univers urbain. Cette installation propose au spectateur une déambulation unidirectionnelle ou l’interactivité proposée est réduite à la lecture de ce paysage apocalyptique. Une dalle tactile permet aux spectateurs d’avancer dans ce monde virtuel réalisé en 3D stéréoscopique.

Programmation : Loïs Roussillon

Miroir 8-bits

Quentin Destieu, Romain Senatore, installation interactive, 2008

8-bit mirror

© Les Bouillants

8-bit mirror

 

8-bit mirror

 

 

Le Miroir 8-bits est une installation composée essentiellement d’un écran LCD ornée d’un cadre doré, en moulure du XVIIème siècle.
Cette pièce fonctionne sur le principe de réflexion du miroir, confrontant une esthétique classique, à une technologie contemporaine.
Le Miroir 8-bits donne une représentation, simplifiée et édulcorée de la réalité, en reprenant les codes visuels des jeux vidéo des années 1980, les couleurs vives et les pixels apparents, qui font aujourd’hui partie d’un design graphique proche de la peinture.

Doom Like

Sylvain Huguet, vidéo, 2008

doom like

 

doom like

 

doom like

© Prathna Kim

 

 

Dans la continuité de ses précédents films, Sylvain Huguet présente une nouvelle auto-fiction qui met en scène un joueur de jeux vidéo. La solitude face à l’écran sert de point de départ à cette fiction. Le personnage perd la raison en jouant à ce jeu hyper violent, pour finir dans un état proche de la schizophrénie.
Au travers de vidéos, de textes, mais aussi d’installations et de performances collectives, Sylvain Huguet crée des personnages, écrit des fictions. Il parle du doute, et des relations sociales.

Insert Coins

Quentin Destieu, Sylvain Huguet, Romain Senatore, Loïs Roussillon, vidéo, 2006

insert coins

 

insert coins

© Prathna Kim

insert coins

© Prathna Kim

 

 

Insert coins est une installation vidéo, présentée à l’exposition GAMERZ à Aix-en-Provence en décembre 2006.
Cette vidéo mélange 3D et sprites 8-bits, elle s’inspire du célèbre personnage Donkey Kong et du principe du jeu. Les tonneaux habituellement lancés par Donkey ont étés transformés en une série d’objets représentant les mass médias contemporains. A travers trois levels différents, elle propose une vision critique de notre société. A l’inverse d’un héros, les personnages principaux sont ici des dindons passifs, allant inévitablement vers leur propre destruction.
Le jeu qui fabrique l’image est toujours là, mais en suspens, arrêté, en attente d’une interactivité qui lui sera en permanence refusé. Insert coins est une vidéo qui reprend l’esthétique du jeu vidéo en utilisant des clichés, dernières traces restante du jeu avant sa disparition complète.