Planète de singes

Quentin Destieu, sérigraphie et vidéo, 2010

planet of apes

 

planetof apes

 

planetof apes

 

 

 

Reprenant à son compte une certaine esthétique pop et en particulier celle du jeu vidéo, Quentin Destieu pense ses pièces comme un ensemble iconographique de paraboles contemporaines traitant des aliénations sociétales du monde post-moderne.En présentant des impressions sur papier buvard du personnage virtuel Donkey Kong, l’artiste joue sur l’ambiguïté de leurs propriétés et de leur usage présumé. Il gomme les frontières pénalement érigées entre addiction légale et illégale, et pointe, en creux, l’abîme qui s’insinue, comme un ulcère, au plus profond de l’individu contemporain rigoureusement normalisé.  (Clémence Agnez)

Les sérigraphies ont été créées durant une résidence réalisé à Tchikebe (Marseille).

Comments are closed.